lundi 28 septembre 2015

Femmes et pentecôtismes

Il vient tout juste de paraître : l'ouvrage collectif, Femmes et pentecôtismes, fruit de journées d'études à Paris en 2012, rassemble onze articles évoquant, ainsi que l'indique le très pertinent sous-titre, les enjeux d'autorité et les rapports de genre en milieu évangélique pentecôtiste et charismatique. Divers contextes nationaux sont concernés (Liban, Cameroun, Australie, Canada/Québec, France, Suisse, Suède, Brésil). On ne manquera pas de lire également la remarquable introduction de G. Malogne-Fer et Y. Fer, les directeurs de cette publication.


Ma contribution à cet ouvrage s'intitule  « Des "servantes discrètes" aux "femmes puissantes". La féminisation de l'autorité au sein de la mouvance évangélique charismatique en France » (pp. 183-201).
La table des matières est consultable ici.
Bonne lecture! 
___________________________________________________________
Sous la direction de Gwendoline Malogne-Fer et Yannick Fer
Femmes et pentecôtismes. Enjeux d’autorité et rapports de genre
Genève, Labor & Fides, coll. « Enquêtes », 2015, 295 p.
Présentation. Né aux Etats-Unis au début du XXe siècle, le pentecôtisme est un mouvement charismatique et conservateur qui s’est largement diffusé depuis lors sur tous les continents, à la faveur des migrations, de l’urbanisation et de la structuration d’Eglises transnationales. Le mouvement pentecôtiste est marqué par un paradoxe fort intriguant : d’un côté, on reconnaît aux femmes une capacité particulière et remarquable à entrer en relation avec Dieu ; de l’autre, on leur refuse le plus souvent l’accès aux postes de pouvoir au sein des églises. Les auteurs analysent ainsi la place des femmes dans ces différentes églises et la manière dont le pentecôtisme façonne les rapports de genre. Ils s’intéressent aux parcours de femmes prophétesses, évangélistes, pasteures ou épouses de pasteurs et aux « mouvements de femmes » et tentent de comprendre pourquoi l’organisation et la répartition sexuée des responsabilités sont généralement plus favorables aux hommes. A partir d’enquêtes minutieuses portant sur un ensemble inédit d’églises et de mouvements pentecôtistes, les auteurs éclairent les relations entre expériences charismatiques, conservatisme moral et conditions des femmes au sein d’un des courants majeurs du christianisme mondial.

samedi 15 août 2015

Un missionnaire pentecôtiste sri lankais dans la France des années 1950 : Benjamin Selvaratnam

Alors que le protestantisme évangélique et pentecôtiste dans les milieux africains en France est désormais bien étudié par divers chercheurs en sciences sociales, cela n'est absolument pas le cas en milieu tamoul, ainsi que le rappelle très justement l'historien Sébastien Fath dans une note récemment publiée sur son blog : http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2015/08/11/territoires-circulatoires-evangeliques-tamouls-5669444.html.


mercredi 10 juin 2015

Les pionniers du pentecôtisme à Madagascar (4) : Jules Randrianjoary

Le pasteur Jules Randrianjoary aujourd'hui
(source : www.vincent-esterman.eklablog.com)
Outre les missionnaires étrangers des années 1960-1970, certains des premiers convertis malgaches peuvent être considérés, eux aussi, comme des "pionniers" du pentecôtisme dans la Grande Île, du fait du rôle important qu'ils ont joué dans l'expansion de ce courant. Parmi eux, Jules Randrianjoary, pasteur et évangéliste "de grand talent" (Jacquier-Dubourdieu, 2009 : 371), fut certainement un des plus influents, du début des années 1970 à aujourd'hui, comme le souligne sur son blog (avec un peu d'exagération) le pasteur français Vincent Esterman (1) qui l'a invité récemment dans sa nouvelle église à La Réunion (voir ici).

mercredi 3 juin 2015

Les pionniers du pentecôtisme à Madagascar (3) : La famille Richardson

Début juin 1969, alors que Jesosy Mamonjy est en pleine crise et que la future assemblée de Dieu créée par les époux Silva commence à se développer, un autre couple de missionnaires étrangers arrive à Madagascar. Denzil et Freida Richardson appartiennent à l'United Pentecostal Church International (UPCI), une des principales représentantes du pentecôtisme unitarien (1) aux Etats-Unis, et ont une certaine expérience de la mission, étant précédemment aux Philippines. Les débuts sont difficiles car les missionnaires américains ne parlent ni le malgache ni le français. Ils commencent par distribuer des tracts en anglais dans les rues d'Antananarivo tout en suivant des cours de langues, et, dès le 2 février 1970, la première assemblée est ouverte avec en tout et pour tout un auditoire de quatorze personnes. Le succès est immédiat et le 3 octobre 1973, l'Eglise est déclarée officiellement sous le nom de Fiangonana Pentekotista Mitambatra eto Madagasikara (Eglise pentecôtiste unie de Madagascar). Fin 1974, le couple missionnaire est rejoint par leur fils Jerry, venu seconder ses parents après son diplôme d'études bibliques au Conqueror's Bible College, à Portland dans l'Oregon.

vendredi 15 mai 2015

Mise à jour et nouveaux liens

En attendant d'avoir le temps de rédiger et de poster quelques informations additionnelles sur le pentecôtisme à Madagascar, j'édite cette brève note pour signaler la suppression récente de mon premier blog (sur Overblog), que j'avais laissé en ligne depuis sa fermeture dans le but de conserver certains échanges intéressants dans la partie "commentaires". Même si le site en question était encore relativement fréquenté, j'ai néanmoins décidé de le faire disparaître définitivement, ne supportant plus la présence des publicités envahissantes (sur Overblog, des encarts publicitaires apparaissent automatiquement si le blog est inactif plus de 45 jours...). En supprimant sur mon nouveau blog le lien pointant, dans le volet de gauche, vers le site défunt, j''en ai profité pour effectuer un peu de "toilettage" dans la liste des blogs en sciences sociales/humaines et pour y rajouter les liens vers deux sites Internet de qualité tenus par des historiens dont les travaux concernent entre autres les pentecôtismes :

- Celui de Serge Dewel sur un pays fascinant : l'Ethiopie (merci à à ce chercheur, auteur d'un récent ouvrage sur le pentecôtisme en Ethiopie déjà évoqué dans une note précédente, pour avoir mis un lien vers mon blog sur son site) :

Page d'accueil du blog de Serge Dewel

- Celui de Jean-Yves Carluer : une mine d'informations sur l'histoire du protestantisme en Bretagne.

Page d'accueil du site "Protestants bretons"

Pour accéder à ces sites, vous pouvez cliquer sur les captures d'écran ci-dessus, ou sur les liens permanents ajoutés dans le volet gauche de mon blog.