mardi 27 septembre 2011

David Douillet : un protestant évangélique nouveau ministre des Sports du gouvernement français?

David Douillet.
© Christophe Peus, http://www.flickr.com/photos/besoindair/
Photo sous licence Creative Commons Paternité
David Douillet, 42 ans, double champion olympique de judo, entré en politique en 2009 en étant élu député UMP cette même année, nommé ministre des Sports hier à la place de Chantal Jouanno, est un ex-catholique, converti depuis longtemps au "protestantisme", ainsi qu'il l'avait déclaré lui-même lors d'un entretien donné au magazine Paris-Match en date du 5 octobre 2000. Ce que j'ignorais par contre jusqu'à aujourd'hui, c'est que, si l'on en croit le site internet Mission Chrétienne, l'ancien judoka serait en fait chrétien évangélique (voir ici). Il aurait donc pu être cité dans la note publiée sur ce blog, à côté de la championne de tennis Mary Pierce, membre de l'Eglise chrétienne de Curepipe des époux Hardy à l'île Maurice, ou de l'international de football d'origine congolaise Oscar Ewolo, pasteur d'une Eglise évangélique charismatique à Lorient, en Bretagne. Dans le cas de David Douillet, je ne sais pas s'il est pentecôtiste, charismatique, ou s'il s'inscrit plutôt dans le courant "piétiste orthodoxe" de l'évangélisme. En tout cas, si l'on en juge par ses déclarations dans un livre paru en 1998, ayant à l'époque déclenché de vives réactions (polémique qui ressort bien évidemment aujourd'hui dans les médias, voir ici, par exemple), David Douillet semble être, dans le domaine moral, un évangélique conservateur, voire ultraconservateur. Cela ne va pas forcément de pair, contrairement à ce que l'on entend dire généralement. Même si le courant évangélique est en effet globalement moins progressiste sur les questions éthiques que d'autres branches du protestantisme, plus libérales, des nuances sont à apporter en la matière, ainsi que le montre le sondage IFOP effectué en 2010 (voir ici).


D'ailleurs, la diversité au sein du courant évangélique en France s'observe aussi quant aux positionnements politiques, du côté des électeurs comme du côté des représentants. Si le député et aujourd'hui ministre David Douillet est clairement de la majorité présidentielle, d'autres personnalités bien connues dans le monde évangélique sont à gauche, comme l'ancien ministre socialiste Georgina Dufoix qui participera prochainement, du 12 au 15 octobre 2011 à une conférence mettant les femmes à l'honneur, organisée par Impact Centre Chrétien, une des plus importantes Eglises évangéliques charismatiques issues des migrations afro-antillaises sur la région parisienne, membre de la CEAF (la Communauté des Eglises d'expressions africaines de France) et, par ce biais, de la Fédération Protestante de France.


En addendum à cet article, il me semble intéressant de lire le décryptage que propose Sébastien Fath sur son blog quant à cette information au sujet de David Douillet donnée par le site Mission Chrétienne. Son analyse critique me semble personnellement tout à fait pertinente. A lire donc, ici.

3 commentaires:

  1. C'est très plaisant de savoir que David Douillet est croyant. En Suisse, nous comptons beaucoup de personnalités croyantes, d'origine protestantes ou évangéliques, comme aus USA et cela remonte le débat. Bravo à David et sois un bon évangéliste, la France en a besoin !

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que sa mère était membre de l'assemblée de dieu de saint etienne du rouvray. A vérifier

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir,
    Des thèses protestantes disent que Jésus avait des frères et donc que la mère du Christ a eu des enfants. Pourtant, d'autres études disent que le mot "frère" avait un sens non familial mais d'appartenance à un groupe, une communauté. Un français blanc admis dans un centre évangéliste africain en France sera appelé "frère" par les africains. Les arabes s'appellent aussi "frères" sur les chantiers. Le mot "frère" n'est pas suffisant pour affirmer que la mère du Christ a eu des enfants.
    De plus, sur la Croix, l'évangile de Jean dit :
    Jean 19, 27 :" Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Dès ce moment-là, le disciple la prit chez lui. "

    Pourquoi Jésus transgresserait-il la loi juive qu'il a respectée toute sa vie en confiant sa mère à un étranger de sa famille (Jean)?

    Quelle est la position actuelle des évangélistes sur ces études ?

    RépondreSupprimer