mardi 12 novembre 2013

Quelques lectures indispensables sur les églises issues de l'immigration africaine en Europe (1)

Une des affiches prises en compte dans l'étude de B. Coulmont 
Si l'on s'intéresse au développement de ces églises en France et en Europe, on ne peut passer à côté de l'article du sociologue Baptiste Coulmont, publié en septembre dernier dans la Revue française de sociologie. Dans ce texte intitulé : "Tenir le haut de l'affiche : analyses structurales des prétentions au charisme", aboutissement d'un long travail d'élaboration déjà évoqué sur ce blog, l'auteur analyse, grâce aux outils fournis par la sociologie des réseaux, un corpus de 200 affiches recueillies pendant trois ans dans la région parisienne. C'est là une approche tout à fait novatrice et passionnante.

Bien des choses pourraient  être dites sur cette étude, mais je voudrais faire avant tout une remarque inspirée par ma consultation du corpus collecté (corpus que l'on peut consulter ici). Si quelques églises mentionnées sont connues des chercheurs qui se sont intéressés au sujet en région parisienne et sont même, pour certaines, membres de fédérations comme la CEAF ou l'ECOC (sans qu'il soit fait mention de cette appartenance sur l'affiche), le corpus en question met surtout en lumière des églises qui habituellement ne sont pas visibles et dont la plupart n'ont aucun lien avec le champ protestant institutionnel français. Toutefois, en regardant plus en détail, on s'aperçoit que plusieurs des églises considérées sont en fait connectées à des réseaux non-institutionnels qui tiennent une place de plus en plus importante dans le courant évangélique charismatique au sein du protestantisme français. Ces réseaux qui agrègent un nombre croissant de "partenaires" (églises et ministères) autochtones ou issus des migrations (notamment africaines) se développent transversalement par rapport aux fédérations reconnues avec lesquelles ils peuvent d'ailleurs s'intersecter (certaines églises sont par exemple à la fois membres de la CEAF et "partenaires" de ces réseaux non-institutionnel). Je pense notamment au vaste réseau francophone lié au site Internet www.enseignemoi.com (site créé à l'origine par deux jeunes évangéliques français), un des sites les plus fréquentés de l'espace évangélique charismatique en ligne (cela explique soit-dit en passant que certaines des affiches du corpus proposé par B. Coulmont pouvaient être trouvées, à l'époque de l'événement annoncé, sous forme de flyers électroniques sur le site en question. On trouvera ici des exemples récents de "conférences" annoncées sur le site www.enseignemoi.com).


Ainsi, à titre d'exemple, une commune appartenance au réseau EnseigneMoi peut expliquer la présence conjointe sur trois affiches, collectées entre la fin 2008 et le milieu de 2009, du pasteur ivoirien Ange Kessé et du pasteur gabonais Alain-Patrick Tsengue (voir par exemple ici). D'autant que ce dernier, pasteur-fondateur d'une église créée à Rennes en 2003 : l'Assemblée Chrétienne pour l'Evangélisation et le Réveil / ACER et membre actif de l'équipe EnseigneMoi (voir ici en bas de page), était à l'époque occupé à transférer l'essentiel de ses activités sur la région parisienne, laissant son église rennaise à un couple pastoral ami. En compagnie de son épouse Paulette, le pasteur Tsengue a depuis lors créé une église ACER dans la région parisienne (aujourd'hui membre de la CEAF) qui est devenue l'assemblée principale des Ministères ACER en France, avec comme dirigeante Paulette Tsengue. A l'inverse, le pasteur Ange Kessé a, lui, aujourd'hui transféré ses activités dans son église de Toulouse, fondée en 2007. Il n'y a par conséquent pas de risque de concurrence actuellement entre les deux ministères... Quoi qu'il en soit, les invitations du pasteur Tsengue dans l'église d'Ange Kessé en 2008-2009 ont probablement facilité l'insertion du couple rennais dans les réseaux évangéliques charismatiques de la région parisienne.

En même pas dix ans d'existence (il a été fondé en 2004, à partir d'une association déclarée à Vannes dans le Morbihan), le réseau EnseigneMoi est devenu incontournable au sein de la mouvance évangélique charismatique en France et dans la francophonie. Rien d'étonnant alors à ce que, par exemple, l'ancien bras-droit de l'apôtre et prophète congolais Shora Kuetu, Douglas Kiongeka qui, depuis sa fracassante rupture l'an dernier avec son mentor, a fondé sa propre église, se soit très rapidement connecté à ce réseau (voir ici). A contrario de Shora Kuetu, qui poursuit toujours sa stratégie de totale indépendance quant au développement de son propre réseau (l'ANJC / Alliance des Nations pour Jésus-Christ) avec une communication "dépersonnalisée" (comme le remarque Baptiste Coulmont dans l'interview qu'il a donné au journal Libération, Shora Kuetu est le seul dirigeant évangélique qui ne met jamais sa photo sur les affiches), Douglas Kiongeka s'est désormais moulé dans la classique figure du pasteur charismatique africain en France, comme en témoigne les affiches des conférences qu'il organise dans son église et qui sont maintenant diffusées dans le réseau EnseigneMoi par le biais du site Internet associé (voir ici, par exemple).
A signaler aussi que Douglas Kiongeka a par ailleurs récemment affilié son église à la FECE (Fédération des Eglises Chrétiennes Evangéliques), une fédération résolument  en marge du champ protestant institutionnel français. Depuis sa création en 2005, la FECE connaît une croissance exponentielle en agrégeant aujourd'hui plusieurs centaines d'églises évangéliques charismatiques dans le monde, notamment en Afrique, dont plus d'une cinquantaine en France (surtout issues des migrations africaines, mais pas seulement). Elle fonctionne comme un vaste réseau d'églises et de ministères réunis autour d'une plate-forme théologique et idéologique commune, de façon peu différente finalement du réseau Enseignemoi. La FECE et le réseau EnseigneMoi sont aujourd'hui des "noeuds" importants dans l'enchevêtrement des divers réseaux où s'inscrivent les églises et les ministères issus des migrations africaines en France.

__________________________________________________
Résumé de l'article de Baptiste Coulmont sur cairn.info :
http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RFS_543_0507
Présentation de l'article sur le blog de l'auteur :
http://coulmont.com/blog/2013/09/25/affiches-sociologie/

Edit du 14.11.2013
Cette note a suscité en réaction un billet de la part de Baptiste Coulmont sur son blog :
http://coulmont.com/blog/2013/11/12/redonner-de-la-chair/

4 commentaires:

  1. La RFS a placé l'article en accès libre : http://www.rfs-revue.com/sites/rfs/IMG/pdf/RFS-2013-3-B-_Coulmont.pdf

    RépondreSupprimer
  2. M.DOUGLAS dit avoir reçu une visitation divine pour une mission au lieu de dire qu'après avoir été démasqué dans ses malversations d'escroqueries et financières, il cherche d’autres brebis à tondre.Que DIEU est pitié de sa famille.

    RépondreSupprimer
  3. http://www.philippekacou.org/Cri-de-minuit/kacou1.htm
    Ce Message dit que le conseil mondial des églises, le conseil œcuménique des églises, les associations, unions, fédérations et confédérations d’églises… les églises catholiques, les églises orthodoxes, les églises méthodistes, Ekankar, la secte Horus, les églises luthériennes, les églises anglicanes, mahikari, les églises baptistes, la rose-croix, les églises nazaréennes, la scientologie, l’ésotérisme, les églises anabaptistes, le vaudou, les églises adventistes, les compagnons de Jésus, la mission Emmaüs, la vie profonde, les témoins de Jéhovah, les témoins de Jésus, les églises foursquare, les francs-maçons, les églises pentecôtistes, le culte des dieux Incas, les églises protestantes, Krishna, l’église du Christ, la méditation transcendantale, le Graal, les spirites, les églises évangéliques, les mormons, guru maharadji et toutes les églises dites révélées ou rétablies...les camps de prière, les monastères, les couvents, les missions et ministères y compris les branhamistes [ ceux qui suivent encore le Message de William Branham, même dans sa pureté] sont des purgatoires et des filets de Satan pour envoyer les gens en enfer et que les esprits qui agissent dans ces églises ne sont pas le Saint-Esprit mais des démons de séduction. Ce sont les mêmes démons qui étaient dans les rivières, marigots, masques, vaudou, forêts et bois sacrés, les coutumes et traditions et qui suscitaient les féticheurs.

    RépondreSupprimer