jeudi 16 janvier 2014

"Le protestantisme évangélique à l'épreuve des cultures" et autres publications récentes

Pour commencer, Bonne Année à tous les lecteurs de ce blog!

Ma première note de 2014 sera pour signaler plusieurs publications récentes ou relativement récentes dont je recommande chaudement la lecture, à commencer par un ouvrage collectif tout juste paru, fruit d'une journée d'études à Toulouse en 2011 à laquelle j'ai eu la chance de participer. En voici la présentation :

Le protestantisme évangélique à l'épreuve des cultures

Textes réunis et présentés par Yannick Fer et Gwendoline Malogne-Fer
Paris, L’Harmattan, 2014, 162 pages
ISBN : 978-2-343-02348-9
Le discours évangélique tend à dissocier l'individu de sa culture d'origine, en insistant sur le dépassement des identités héritées au profit d'une nouvelle identité « en Christ ». Pourtant, en bien des endroits, il est partie prenante de phénomènes de reformulation, d'affirmation et de différenciation culturelles. À partir d'observations réalisées en Angleterre, en Égypte, au Québec, en France métropolitaine et à l'île de la Réunion, cet ouvrage vise à éclairer la complexité et l'ambivalence de ces relations.

Sommaire :
Gwendoline MALOGNE-FER
Introduction : Le protestantisme évangélique à l’épreuve des cultures
Bernard BOUTTER
Les églises évangéliques charismatiques issues des migrations africaines face au protestantisme local dans deux métropoles régionales de l’Ouest de la France (Nantes et Rennes)
Julie PICARD
Du repli identitaire à l’ouverture copte : migrants subsahariens chrétiens et protestantismes évangéliques en Egypte.
Matthew WOOD et John EADE
La construction des religions publiques : ethnicité, Etat-Nation et méthodisme britannique
Valérie AUBOURG
Les églises évangéliques charismatiques à l’Île de La Réunion : une expression créole de la foi pentecôtiste
Géraldine MOSSIERE
Réseaux pentecôtistes, activités d’évangélisation et émotions partagées parmi les Congolais établis à Montréal : "un cosmopolitisme de charisme" ?
Bernard COYAULT
Du nomadisme ecclésial dans la diaspora congolaise en France : entre pragmatisme religieux et subversion des identités assignées

Comme son titre l'indique, ma contribution aborde le sujet des Eglises évangéliques charismatiques issues des migrations africaines en France dans leur relations avec le protestantisme local. Toutefois, contrairement à d'autres travaux sur la question, je me focalise non pas sur la situation en région parisienne mais sur celle observable dans deux grandes villes de province (Nantes et Rennes). A partir de là, j'invite à élargir le champ de réflexion en prenant en compte certains réseaux supra-locaux comme ceux mis en place par l'association EnseigneMoi évoquée sur ce blog dans une note précédente.
Les autres contributions quant à elles, constituent un corpus riche et varié qui, outre la France, emmène le lecteur de l'Egypte au Royaume-Uni en passant par le Canada et l'île de la Réunion, sans oublier l'excellente introduction de Gwendoline Malogne-Fer. Un ouvrage à commander sans plus attendre!

***

Autre ouvrage indispensable pour qui s'intéresse aux Eglises évangéliques pentecôtistes et charismatiques : Jésus, moi et les autres. La construction collective d'une relation personnelle à Jésus dans les Eglises évangéliques : Europe, Océanie, Maghreb. De prime abord déjà, la thématique présentée dans ce titre (que je trouve très finement et intelligemment choisi, soit dit en passant) m'interpelle car elle est centrale dans le cadre de mes travaux sur les pentecôtistes des Assemblées de Dieu réunionnaises, nourrissant une réflexion que Yannick Fer a prolongé et approfondi de son côté sous l'angle de "l'évangile relationnel" dans son ouvrage de 2005 sur le pentecôtisme en Polynésie Française (Yannick Fer a d'ailleurs contribué à l'ouvrage Jésus, moi et les autres par le biais d'un article intitulé "J'ai vu la grand-mère avec Jésus. Relation personnelle à Dieu et liens familiaux en milieu pentecôtiste polynésien), p. 31-57.

Précisons que Jésus, moi et les autres, paru en avril 2013, a été publié sous la direction de l'anthropologue Christophe Pons, spécialiste de l'ethnologie des sociétés contemporaines européennes, avec, comme thème privilégié pour ses travaux, les relations entre les vivants et les défunts en Islande (je n'ai lu pour l'instant de lui que son remarquable livre intitulé Le spectre et le voyant. Les échanges entre morts et vivants en Islande, Paris, Presses de l'Université Paris Sorbonne, 2002, et il faut que je me procure son opus plus récent : Les liaisons surnaturelles. Une anthropologie du médiumnisme dans l'Islande contemporaine, Aix-en Provence, CNRS Editions, 2011, mais ce thème de la relation entre les vivants et les défunts fait aussi partie de mes centres d'intérêt et est également présent au cœur de ma réflexion sur le pentecôtisme réunionnais).

Présentation par l'éditeur :

Jésus, moi et les autres

La construction collective d’une relation personnelle à Jésus dans les Églises évangéliques : Europe, Océanie, Maghreb

Depuis les dernières décennies, l’expansion de nouvelles églises évangéliques bouleverse le paysage religieux à l’échelle planétaire. Parmi les êtres divins, Jésus en ressort victorieux. Il semble être aujourd’hui celui qui noue le plus grand nombre d’alliances mystiques. Comment ses fidèles construisent-ils leur relation intime avec lui ? Comment ces nouvelles églises transforment-elles les individus et les sociétés ? Les auteurs, anthropologues et historiens, ont tous suivi le fil de cette alliance avec Jésus pour voir ce qu’elle change, à la fois pour les personnes elles-mêmes, mais aussi pour leurs entourages immédiats. L’enquête, dépassant les frontières et catégories habituellement associées à l’étude de ce christianisme, s’intéresse à des sociétés, à la fois du Nord et du Sud, souvent insulaires, qui toutes ont une mémoire encore vive de leur colonisation. L’influence des églises évangéliques, charismatiques et néo-pentecôtistes, y est observée « à la maison », non comme la religion de l’étranger, mais comme celle du frère, de l’ami ou de l’épouse qui s’engagent au côté de Jésus.
La réflexion progresse ainsi dans trois types de sociétés ; celles chrétiennes depuis déjà longtemps (Moorea, îles Shetland, îles Féroé, Islande), celles qui relèvent d’un autre monothéisme (Algérie, Tunisie), et celles où le christianisme est encore un front pionnier luttant contre le paganisme (Papouasie-Nouvelle-Guinée). Entre eux apparaissent de troublantes convergences, en particulier le même élan libérateur revendiqué par ce christianisme, et sa manière de se constituer dans un rapport d’opposition et de déconstruction de l’autre.

***

En outre, je ne saurais trop recommander la lecture de l'ouvrage Religions transnationales des Suds. Afrique, Europe, Amériques, publié fin 2012, qui, au fil de diverses contributions toutes plus enrichissantes pour la réflexion les unes que les autres, s'intéresse aux réseaux transnationaux grâce auxquels divers systèmes religieux des "Suds" se déploient désormais sur l'ensemble de la planète, notamment vers les pays du Nord. Je recommande notamment le passionnant article signé conjointement par Ari Oro Pedro et Damien Mottier : "Entrepreunariat charismatique et dynamiques transatlantiques de reconquête spirituelle (Amérique du Sud, Afrique, Europe), pp. 193-212.

Présentation :

Religions transnationales des Suds. Afrique, Europe, Amériques

Kali Argyriadis, Stefania Capone, Renée de la Torre et André Mary (dir.), Paris, L'Harmattan/Academia : coll. "Investigation d'anthropologie prospective", 2012, 258 p.

Cet ouvrage réunit des enquêtes ethnographiques récentes portant sur les enjeux des mouvements de transnationalisation religieuse issus des pays du Sud. Il privilégie un triple ancrage, épousant les relations historiques d’échange triangulaire entre l’Afrique, les Amériques, et l’Europe qui ont engendré ces constructions transnationales que sont les christianités africaines, les religions afro-américaines et les nouvelles spiritualités amérindiennes, et qui investissent aujourd'hui les pays du Nord.




***

Enfin, je terminerai en signalant deux ouvrages, issus de thèse majeures soutenues récemment sur le pentecôtisme en France, attendus en parution cette année :

- Celui de Valérie Aubourg chez Karthala, sous le titre de Christianismes charismatiques à l'île de La Réunion (avec une préface de Yannick Fer).

 - Celui de Damien Mottier : Une ethnographie des pentecôtismes africains en France : le temps des prophètesaux éditions Academia.


Bonne lecture!














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire