mercredi 3 février 2010

Néocolonialisme et racisme télévisuels

Insupportable, le formatage des esprits effectué actuellement sur TF1 dans un programme, "La ferme aux célébrités", consternant de vulgarité et de "beauferie", charriant tous les pires stéréotypes sur le continent africain. C'est ce que dénonce à juste titre un article de Rue89, qui qualifie le programme en question de "télé banania", alors que le site d'Arrêt sur Images, lui, se pose la question de savoir si TF1 "réinvente Tintin au Congo?", tout comme Jeune Afrique qui dénonce les mêmes "clichés éculés" non sans une certaine lassitude (voir ici).

Eh non, malheureusement, tous ces relents de néo-colonialisme sont loin d'avoir disparu de nos jours. Qu'on se souvienne de la résurgence au milieu des années 1990 pour la France (dans un "safari-parc" de la région nantaise) et dans les années 2000 en Belgique et en Allemagne1 (voir ici) des tristement célèbres "zoos humains" qui, une centaine d'années plus tôt, ont largement contribué à la contruction de cet imaginaire occidental raciste. Voir notamment sur le sujet l'ouvrage collectif publié en 2002 aux Editions La découverte (réédité en 2004) sous la direction de Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Gilles Boetsch, Eric Deroo et Sandrine Lemaire:


La référence est loin d'être fortuite, car pour les auteurs du livre en question, les reality shows actuels ne sont autres qu'une version actualisée, télévisuelle, de ces "zoos humains" dans nos sociétés occidentales modernes. La "ferme aux célébrités", par ce qu'elle donne à voir, tout autant qu'à entendre, s'avère ainsi le parfait exemple de télé-poubelle où toute dignité humaine est allègrement bafouée.

______________________________________________________________________________

1. "Les zoos humains sont-ils de retour?" Article d'Olivier Barlet et Pascal Blanchard paru dans Le Monde du 27 juin 2005.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire