jeudi 27 février 2014

"Loi anti-homosexualité : comment le courant évangélique a conquis l'Ouganda"

Pour décrypter l'actualité concernant la promulgation récente, le 24 février dernier en Ouganda, d'une loi durcissant la pénalisation de l'homosexualité, l'article le mieux documenté auquel se référer est certainement celui, paru en ligne le 26.02 sur le site www.jolpress.com, sous la signature de la journaliste Sybille de Larocque. Nonobstant son titre un peu racoleur (il aurait été, à mon avis, plus juste d'écrire "comment un courant évangélique a conquis l'Ouganda"), il apporte l'éclairage extrêmement précis et bien documenté du sociologue de l'institut des sciences sociales de l'Université de Lausanne, Philippe Gonzalez. A propos de l'adoption de cette loi, Philippe Gonzalez met notamment en évidence l'influence, sur le pouvoir ougandais, de trois lobbyistes évangéliques issus de la droite chrétienne américaine... L'analyse de Philippe Gonzalez, d'un grand intérêt est à lire ici :

On pourra lire également un article connexe publié le même jour sur www.jolpress.com, fondé lui aussi sur un entretien avec Philippe Gonzalez et intitulé  : "Afrique, Europe, la croisade morale des chrétiens évangélique".




C'est l'occasion de signaler sur ce blog l'ouvrage magistral que vient de faire paraître Philippe Gonzalez. Intitulé : Que ton règne vienne. Des évangéliques tentés par le pouvoir absolu, (Genève, Labor et Fides, 2014, 472 p.), il fera date, c'est certain. En voici la présentation sur le site de l'éditeur :

Le recul du protestantisme classique accompagnant la sécularisation de nos sociétés pousse les évangéliques à s’engager dans l’espace public, afin de sécuriser ce qui reste des appuis institutionnels qui garantissaient la dimension chrétienne de la société. Ils développent alors des schèmes théologiques permettant d’investir les institutions et les causes politiques. Simultanément, cette sécularisation accentue dangereusement le fonctionnement de la sphère religieuse sur le mode du marché. Cette dérégulation fait le lit des radicalismes théologiques et politiques, en affaiblissant les mesures de régulation propres à la société et les garde-fous internes aux communautés religieuses.
Cet ouvrage restitue une enquête sociologique portant sur la façon dont sont confectionnés, diffusés et acclimatés ces schèmes théologiques, mais aussi sur les agissements des acteurs, tant locaux qu’internationaux, qui en sont les porteurs ou qui y ont recours en vue de rechristianiser la nation. Menée à partir de la Suisse et focalisée sur la scène genevoise, cette investigation se poursuit aux États-Unis, permettant d’appréhender des fonctionnements globalisés qui affectent similairement les continents dans lesquels l’évangélisme est en pleine expansion (l’Afrique, l’Asie, l’Amérique latine).
Philippe Gonzalez est maître assistant en sociologie à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne. Ses travaux portent notamment sur les enjeux que soulève la présence des religions dans l’espace public.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire