vendredi 6 janvier 2012

2012 : une année comme les autres? (Meilleurs Voeux!)

Bonne Année à tous les lecteurs de ce blog! 

Pech (Pic) de Bugarach, Aude (source wikipedia)


Que nous réserve 2012? Nul ne le sait. Certains chercheurs en sociologie religieuse qui, à la suite de Françoise Champion, s'intéressent à la "nébuleuse mystico-ésotérique" (1), devraient en tout cas être à la fête en cette année où par le biais d'Internet, ce nouvel espace d'expression des "prophètes" autoproclamés des temps modernes, on nous annonce, à grand coup de "buzz", rien moins que la "fin du monde".


De plus, si ces chercheurs se rendent vers le 12 (ou le 21) décembre prochain à Bugarach, petit village de l'Aude, qui paraît concentrer l'attention de nombreux individus et groupes disséminés en France comme à l'étranger, porteurs et diffuseurs de ces croyances apocalyptiques, ils seront probablement à même de vérifier, en temps réel, la justesse de la théorie de la "dissonance cognitive" proposée en son temps par le psychosociologue américain Léon Festinger (2).

Les conceptions eschatologiques en question - qui n'empêchent pas les considérations terre-à-terre et mercantiles, comme sur ce site - n'ont rien à voir avec celles de certains chrétiens millénaristes, notamment au sein de la mouvance évangélique charismatique, qui attendent l'"enlèvement de l'Eglise", prélude à l'établissement du "Royaume" sur Terre. On a  plutôt affaire, là, à un panel de croyances diverses, où se juxtaposent théories soucoupistes et occultistes, voire conspirationnistes, liées, pour certaines à l'"affaire" de Rennes le Château - bourgade géographiquement proche de Bugarach - et à son fameux Abbé Saunière; histoire rendue célèbre au sein de la subculture ésotériste par les ouvrages de Gérard de Sède, et surtout par l'Enigme Sacrée (Holy Blood, Holy Grail) de Lincoln, Baigent et Leigh, allègrement pillée par le romancier Dan Brown pour son Da Vinci Code (3).

Quoi qu'il en soit, quand on lit certaines convictions exposées sur la Toile concernant le pic de Bugarach alliant, entre autres, cavernes souterraines, trésors enfouis, et entités venues de l'espace, on ne peut s'empêcher de considérer, en pensant notamment aux travaux de Mircea Eliade en anthropologie religieuse, que ce roc tient, dans les différentes versions de ce bricolage mystico-ésotérique en constant remaniement, le rôle de "montagne sacrée", d'Omphalos et d'Axis mundi reliant le ciel et la terre...

Pour changer de sujet, et sans verser dans l'utopie, je souhaite pour ma part que 2012 apporte Paix, Sécurité et un peu de Bonheur à tous ceux qui, dans le monde, vivent d'une manière ou d'une autre, une situation difficile, en ayant une pensée plus particulière pour des personnes, et plus largement des populations qui me sont chères, dans l'océan Indien, en République démocratique du Congo ou en Ethiopie.

______________________________________________________________
1. Champion F. "La nébuleuse mystique-ésotérique. Orientations psycho-religieuses des courants mystiques et ésotériques contemporains" in Champion F. et Hervieu-Léger D. (Eds.), De l’émotion en religion. Renouveaux et traditions, Paris, Le Centurion, 1990 , pp. 17-70.
2. Voir Festinger L., Riecken H. W. & Schachter S., L'échec d'une prophétie, PUF, 1993. Dans cet ouvrage paru initialement aux Etats-Unis en 1956, devenu aujourd'hui un "classique de la littérature sociologique", dont la romancière américaine Allison Lurie s'inspira pour son excellent roman satirique, Des amis imaginaires (Paris, Rivages, 1992) - voir ici -, les sociologues de l'enquête dirigée par L. Festinger infiltrent un groupe soucoupiste convaincu de la fin du monde imminente. Les tentatives des membres du groupe en question de maintenir, voire de renforcer, la cohésion de leur système de croyances, après l''échec de la "prophétie" sur laquelle reposait leur attente eschatologique permirent à Festinger, suivi par d'autres psychosociologues américains, d'élaborer la théorie de la "dissonance cognitive" (selon laquelle l'individu, face à des contradictions dans son univers cognitif - croyances, opinions, connaissances, etc. - met en oeuvre un certain nombre de stratégies pour réduire cette situation intolérable). Voir ici pour une présentation résumée de l'ouvrage.
3. A ce propos, voir, de F. Lenoir et M.F. Etchegoin : Code da Vinci, l'enquête (Laffont, 2004). Hormis F. Champion déjà citée, assez peu de chercheurs en sciences sociales se sont, à ma connaissance, intéressés, en France, aux systèmes de croyances ésotériques dans nos sociétés modernes et aux diverses subcultures qui en émanent (exception faite, peut-être pour le spiritisme et les activités médiumniques, avec les travaux, selon des approches diverses, de M. Aubrée et F. Laplantine, de G. Charuty, de M.C. Latry ou de B. Meheust). On peut citer tout de même, pour ce qui concerne un groupe ésotérique considéré comme "sectaire", au sens commun du terme, l'enquête ethnographique de Maurice Duval sur le Mandarom (Un ethnologue au Mandarom. Enquête à l'intérieur d'une "secte", Paris, PUF, 2002) ou divers travaux sur le monde ufologique et les croyances soucoupistes, comme ceux de J.B. Renard, B. Meheust, P. Lagrange ainsi que l'ouvrage collectif, sous la direction de Thierry Pinvidic : OVNI, vers une anthropologie d'un mythe contemporain, Paris, Heimdall, 1993. Voir aussi le livre de W. Stoczkowski, Des hommes, des dieux et des extraterrestres (Paris, Flammarion, 1999), qui établit une filiation intéressante entre le courant ésotérique théosophique de Madame Blavatsky et la "théorie des Anciens Astronautes" promue dans les années 1970 par divers écrivains, dont le Suisse Erich von Däniken. Un avatar de cette théorie se retrouve dans les écrits de Claude Vorilhon, alias Raêl. Pour ce qui concerne ce mouvement raëlien, on pourra se référer à l'étude publiée en 2004 par la sociologue Anne Cathelin : Le mouvement raëlien et son prophète. Approche sociologique complexe du charisme, Paris, L'Harmattan.

2 commentaires:

  1. Bonjour !
    J'apprécie vivement votre blog ! La lecture de votre thèse sur le pentecôtisme à la Réunion est également très enrichissante.
    Bonne continuation.
    Ivan Carluer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci pour l'intérêt que vous portez à ce blog et à mes travaux ainsi que pour vos appréciations élogieuses. Pour ce qui concerne ce site, cela m'encourage à continuer de l'étoffer régulièrement. Bien cordialement.

      Supprimer